La gestion administrative et financière

Le service administratif et financier assure la gestion globale de l’établissement tant sur les plans administratifs, financier, que dans le cadre de la gestion des ressources humaines. Les acteurs de ce service travaillent également en synergie et en collaboration avec les instances spécifiques concernées dans le secteur médico-social.

Ce service se compose de 5 professionnels sous la responsabilité de la Directrice :

  • La Responsable Administrative et Financière ;
  • L'Assistante de Direction ;
  • Le Comptable ;
  • Le Comptable Ressources Humaines ;
  • La Secrétaire d’accueil.

Tous ces professionnels ont des formations spécifiques, ont des tâches et des rôles complémentaires dans chacun des principaux champs d’intervention du service, qui sont :

La gestion des personnes hébergées (accueil, facturation, réversion…) ;
La gestion des ressources humaines (Embauche, formation, gestion du personnel, pointage, salaires…) ;
La gestion comptable (budget et suivi, bilan, trésorerie, commandes, suivi des stocks, inventaires…).

SYSTEME D’INFORMATION

Les acteurs du Service Administratif et Financier ont à leur disposition les outils nécessaires à la gestion des informations. En effet, ils sont équipés d’ordinateurs et utilisent les logiciels inhérents à leurs fonctions, tels que :

  • Le logiciel Alfa GU, logiciel Gestion des Usagers ;
  • Le logiciel Compta First, logiciel de gestion comptable, budgétaire et financière ;
  • Le logiciel Alfa GRH, logiciel de la paie ;
  • Le logiciel Solware Life, logiciel de Projet de Soins Informatisé en lien avec le Service de Soins Infirmiers et le Service Vie Sociale ;
  • Les logiciels de bureautique (Word, Excel,…) ;
  • Le logiciel Aidomenu, logiciel de gestion des stocks ;
  • Le logiciel ATTENTUM, gestion des candidatures à l’admission du Foyer Bernard Delforge.

Afin de répondre aux objectifs du projet de vie qui visent à faciliter l’intégration sociale, le personnel administratif et financier apporte également son concours, de par sa spécificité professionnelle, au dossier individualisé du Résidant.

Le service Administratif et Financier prend également en compte les évolutions législatives et la Directrice soumet au Conseil d’Administration, différents projets afin d’améliorer la qualité de la prise en charge des Résidants.

La gestion administrative

LA GESTION ADMINISTRATIVE

« Partie intégrante de la qualité, de la prise en charge du Résidant »

La gestion administrative, c’est prévoir, organiser, commander, coordonner, contrôler. Elle est assurée principalement par les personnels du Service Administratif.

Elle a un rôle primordial car elle est le socle sur lequel les autres services de l’institution s’appuient, pour assurer la continuité de l’activité du Foyer Bernard Delforge telle que développée dans le Projet d’Etablissement.

La Directrice en est le garant.
Le Foyer Bernard Delforge est soumis au cadre législatif et règlementaire, régissant le secteur médico-social, posé dans le Chapitre I – Introduction.

En effet, les évolutions législatives, juridiques réformant et modernisant l’action sociale, demandent une adaptabilité des réponses à apporter aux besoins des Résidants qui restent au centre de nos préoccupations.

Les acteurs du Service Administratif, interviennent, selon leurs spécialisations dans différents champs d’application, par des processus clairement définis.
Cependant, la gestion administrative, au Foyer Bernard Delforge, ne se définit pas seulement par des fonctions administratives, telles que :

  • traiter le courrier, gérer le ou les agenda(s), qualifier les appels, etc... ;
  • collecter les informations et les traiter ;
  • archiver et classer les documents, les dossiers… ;
  • rédiger les notes, les rapports, comptes-rendus de réunions…

Depuis plusieurs années, en plus du rôle purement administratif, certains acteurs du Service Administratif ont été appelés à exercer des missions, déclinées selon les fiches de postes, tendant à développer et améliorer la qualité de la prise en charge du Résidant, dans les domaines suivants :

  • Accueil des Résidants, des familles et/ou représentants légaux, partenaires, etc… ;
  • Admission du Résidant ;
  • Un interlocuteur privilégié des Résidants, familles et/ou représentants légaux ;
  • Accompagnement des familles et/ou représentants légaux ;
  • Gestion des responsabilités administratives et financières individuelles des Résidants ;
  • Gestion des personnes hébergées, frais de séjour, etc … ;
  • Gestion des candidatures à l’admission au Foyer Bernard Delforge ;
  • Commission d’Appareillage ;
  • Protection juridique du Résidant ;
  • Veille Juridique ;
  • Promotion de l’Image de marque de l’établissement.

Accueil des Résidants, familles, représentants légaux, partenaires, etc...

Accueil physique et téléphonique 24H/24 et 7J/7 :

Compte-tenu de la spécificité de certains publics accueillis, le poste d’accueil est une fonction importante. Il est fait appel aux qualités de présentation, langage, discrétion, sens de l’observation, d’écoute et de discernement, afin de permettre d’orienter les demandes vers les interlocuteurs souhaités. Cela nécessite également une connaissance du fonctionnement et de l’organigramme de l’établissement.

Les échanges, contacts avec le Foyer sont de qualité car ils reflètent son image de marque.

L’Admission du Résidant

L’admission en foyer d’accueil médicalisé est une démarche complexe et constitue une étape majeure de la vie du Résidant et de sa famille. L’accompagnement, le soutien des professionnels, l’attention de la famille, « personne ressources » sont déterminants pour favoriser l’intégration du Résidant.

Une procédure a été formalisée et validée. Elle a pour but de décrire les modalités d’organisation et de déroulement de l’admission du Résidant.

Le personnel administratif fait partie intégrante de l’équipe pluridisciplinaire, notamment à l’admission par :

  • La vérification et la ventilation des documents constituant le dossier du Résidant ainsi que des informations utiles, dans les services concernés
  • la remise au Résidant et/ou à son représentant légal, des outils de la loi 2002 2, garantissant les droits des usagers, en y apportant les explications nécessaires.
  • Mais également, tout au long du séjour du Résidant, par sa participation au projet de vie individualisé.

Un interlocuteur privilégié auprès des Résidants, familles, et les partenaires

Les interlocuteurs privilégiés sont au nombre de 5.

Pour rappel, ils répondent aux demandes selon leurs champs de compétences. Il s’agit de :

  • La Directrice
  • Le Médecin, pour l’aspect médical,
  • L’IDE Responsable, pour l’aspect soins
  • La Responsable Vie Sociale, pour l’aspect Projet de vie
  • La Secrétaire de Direction.

La Secrétaire de Direction a pour mission d’être à l’écoute, de recenser les demandes des Résidants, des familles et/ou représentants légaux. Elles peuvent être d’ordre administratif, organisationnel, mais également en lien avec le projet d’accueil personnalisé et individualisé du Résidant.

Elle veille à ce que des réponses soient apportées dans des délais rapides, en lien avec les responsables de services concernés par le sujet.

Des Commissions de travail ont été mises en place dans le cadre du suivi de la Qualité. A titre d’exemple, le Référent Hygiène et la Secrétaire de Direction participent à la Commission RABC, chargée du traitement du linge des Résidants.

Accompagnement des familles et/ou représentants légaux

Elles sont renseignées, orientées par la Secrétaire de Direction. Cet accompagnement tendant à garantir les droits des usagers, porte sur des démarches individuelles et diversifiées, telles que :

  • Demandes de prestations (MDPH – Conseil Général – CPAM - CAF, etc…)
  • Mise en place de mesures de protection juridique
  • Démarches dans la cité : déclaration fichier domiciliaire en mairie, inscription sur listes électorales
  • Acquisition de matériels spécifiques,
  • Etc…

La gestion administrative et financière individuelle du résident

 Gestion du dossier du Résidant et suivi : de l’admission à son départ

Le dossier administratif du Résidant est constitué des documents listés sur le livret d’accueil, avec la participation des familles et/ou représentants légaux. Ce dossier est stocké au Secrétariat de Direction. La Secrétaire de Direction assure le suivi administratif en collaboration avec la Secrétaire de l’Accueil.

Durant toute la durée de l’hébergement le dossier est suivi et mis à jour régulièrement.

Gestion individuelle des Fonds déposés du Résidant et son suivi

Le Résidant possède un compte interne appelé « Fonds déposés des Usagers ». Il est alimenté par des approvisionnements mensuels.

Les dépenses individuelles et diverses telles que vestimentaires, d’hygiène, médicales, etc… ainsi que la participation aux frais de séjour figurent au débit de ce compte.

De même, on y retrouve les retraits d’espèces hebdomadaires par caisse, effectués par le Résidant, en fonction des activités répertoriées dans son projet de vie individualisé.

Ce compte est géré par la Secrétaire d’Accueil. Le suivi, ayant été défini comme un axe de travail à améliorer, est effectué en étroite collaboration avec la Secrétaire de Direction et la Responsable Administrative et Financière.
Dans le cadre des besoins personnels des Résidants occasionnant des dépenses, la Secrétaire de Direction est l’interface des familles et/ou des représentants légaux, pour requérir les autorisations et fonds nécessaires.
Dans un souci de transparence et de suivi du compte « Fonds déposés des Usagers », les factures sont adressées aux Résidants et/ou aux représentants légaux.

De même, un état récapitulatif de ce même compte est transmis annuellement, après validation par les Commissaires aux Comptes, lors de la réalisation du bilan du Foyer Bernard Delforge : gage d’une gestion de qualité.

Gestion des personnes hébergées, frais de séjour, etc …

Le Logiciel Alfa GU, est renseigné, par la Secrétaire de Direction lors de l’admission du Résidant et mis à jour régulièrement. Il permet :

  • Le recensement des prises en charge et des notifications émises par les différents organismes (CPAM – Conseils Généraux – MDPH…)
  • Une gestion des absences en lien avec la facturation
  • Une facturation des frais de séjour, en lien avec la validité des prises en charge
  • Une facturation aux Résidants, de sa participation aux frais de séjour
  • Une facturation des consommables

Les différentes données variables, sont saisies mensuellement et les factures réalisées par la Secrétaire d’Accueil en lien étroit avec la Secrétaire de Direction.

Après le passage des écritures en comptabilité, la Responsable Administrative et Financière vérifie l’exactitude des documents comptables afin de garantir la fiabilité du suivi des comptes des Résidants.

Gestion des candidatures à l’admission au Foyer

Elle est réalisée par la Secrétaire de Direction en collaboration avec l’équipe plurisdisciplinaire. Une procédure a été rédigée et validée.

D’autre part, en partenariat avec la MDPH et le Conseil Général, le Foyer Bernard Delforge utilise un logiciel en ligne, appelé ATTENTUM, permettant d’inscrire, au niveau du département, les candidatures en attente d’une place en établissement médico-social pour personnes handicapées.

  • Le recensement ainsi effectué, donne une lecture précise des besoins émergeants, au niveau dudit territoire.
  • Une liste partagée et fiable est mise à disposition des établissements.
  • La démarche d’inscription est simplifiée et plus rapide pour les personnes handicapées, les familles, les professionnels, en recherche de structure d’accueil :
    • L’imprimé unique est téléchargeable sur le site de la MDPH.
    • La demande unique renseignée peut être transmise à plusieurs établissements à la fois
    • Le suivi et la mise à jour des dossiers sont effectués par les professionnels des établissements

Commission d’appareillage

Cette commission composée de professionnels du paramédical, du technique et de l’administratif fonctionne depuis de nombreuses années déjà et répond de façon concertée, aux besoins exprimés. Elle a pour vocation de traiter les demandes inhérentes à l’acquisition :
des aides à la toilette et l’habillage

  • des aides aux repas
  • des aides aux transferts (lit/fauteuil – fauteuil/toilette – véhicule …)
  • des aides à la locomotion
  • des aides à la prévention des escarres (matériel adapté, matelas, coussin…)
  • de matériels dédiés aux professionnels

Une mise à jour de la procédure a été réalisée récemment.

Protection Juridique des majeurs

Dans le cadre de la réforme de la protection juridique des majeurs, opérée par la loi du 05 Mars 2007, la Secrétaire de Direction a été formée et a obtenu le Certificat National de Compétence pour l’exercice de Mandataire Judiciaire à la Protection des Majeurs.

Cette fonction ne peut être exercée au sein même de l’établissement.

Cependant, les compétences acquises sont une valeur ajoutée qui permet une information efficace à destination des familles et contribue ainsi à une prise en charge individualisée de qualité du Résidant.

Veille juridique

Le fonctionnement des établissements médico-sociaux est régi par le Code de l’Action Sociale et des familles, de la Sécurité Sociale, Code du travail, de la Santé, etc….

Dans le souci de maintenir une qualité de prise en charge du Résidant au Foyer Bernard Delforge, il est essentiel que le Service Administratif, veille :

  • A prendre en compte les évolutions législatives, et à se former
  • A leurs applications sur le terrain, par la diffusion appropriée de LA GESTION FINANCIERE : UNE INCITATION A L’AMELIORATION DE LA QUALITE

La gestion financière est un élément essentiel dans une démarche de qualité. D’après les hypothèses de qualité, la mise en place d’une organisation financière permet une amélioration plus importante et plus rapide de la qualité de la prise en charge.

Se familiariser avec les nouveaux textes est un impératif. Etablir les documents budgétaires, remplir les nombreux formulaires sont autant d’opérations aussi importantes que délicates.

Le foyer Bernard Delforge est soumis selon les règles comptables au Plan comptable Général et à l’introduction M22 qui décrit les règles comptables spécifiques et donne le plan de comptes pour les établissements publics sociaux et médico-sociaux.

La comptabilité de l’établissement est un outil de communication de l’information financière permettant de saisir, classer, enregistrer des données de base chiffrées et présenter des états reflétant une image fidèle du patrimoine, de la situation financière et du résultat de l’établissement à une date de clôture. Elle permet également d’effectuer des comparaisons périodiques et d’apprécier l’évolution de l’établissement dans une perspective de continuité d’activité.

Le Foyer Bernard DELFORGE au sein de son service financier travaille dans une démarche de gestion financière avec tous les impératifs, les impacts qui en découlent sur l’organisation de l’établissement.

 Nos partenaires financiers

Le Foyer Bernard Delforge bénéficie d’un financement Conseil Général pour la partie hébergement et Agence Régional de Santé pour la partie soin et veille à la bonne gestion de ces financements.

Le Foyer Bernard Delforge évolue en étroite collaboration avec ses partenaires financiers et veille également au respect des orientations déterminées par le Programme Interdépartemental d’Accompagnement des Handicaps et de la Perte d’Autonomie (PRIAC) de Lorraine 2012-2016 qui a été adopté par arrêté n°2013 0220 du 21 mars 2013.

Le parcours des personnes handicapées est un enjeu majeur de la politique de santé de la région Lorraine. Le PRIAC 2012-2016 a la volonté d’améliorer l’accompagnement des lorrains dans un contexte économique difficile en permettant une meilleure qualité de vie des personnes en situation de handicap pour les années à venir.

Le PRIAC représente le plan d’action du Schéma Régional d'Organisation Médico-sociale (SROMS) et son budget d’exécution. Il se recentre sur une programmation financière des mesures nouvelles, du redéploiement de moyens médico-sociaux et de fongibilité du sanitaire vers le médico-social. Il permet une programmation des actions impactant l’offre existante : des actions de transformation, de coopération, de mutualisation et actions menées en transversalité avec d’autres politiques publiques. Un calendrier pluriannuel des opérations est créé dans le cadre de la procédure d’appel à projet. Ce calendrier donnera ainsi à l’établissement une visibilité des actions futures de l’ARS.

Les Budgets et documents financiers

 Budget prévisionnel

Le budget prévisionnel est l'acte par lequel sont prévus les charges et les produits annuels de l’établissement. Il permet de déterminer le ou les tarifs nécessaires à l'établissement pour remplir les missions qui lui sont imparties. Il couvre la période du 1er janvier au 31 décembre d'une même année, et doit être transmis avant le 31 octobre de l’année N-1.

L’association doit respecter un certain nombre de règles dans la construction et la transmission des propositions budgétaires. À défaut, elles s’exposent à de lourdes sanctions.

Le budget prévisionnel est présenté et voté lors d’une réunion du Conseil d’Administration par l’ensemble des membres de l’association et signé conjointement par le Président et la Directrice.

Le budget de l’établissement doit être voté en équilibre réel. Cela signifie concrètement que quatre conditions doivent être remplies :

  • La section d’investissement et chacune des sections d’exploitation doivent être présentées en équilibre ;
  • Les produits et les charges doivent être évalués de façon sincère ;
  • Le remboursement de la dette en capital ne doit pas être couvert par le produit des emprunts, sauf dans le cas de renégociation de ceux-ci ;
  • Les recettes affectées doivent être employées à l’usage auquel elles sont prévues.

Un rapport budgétaire est établi par la Directrice qui représente l’établissement auprès des autorités de tarification. Il justifie les prévisions de dépenses et de recettes. A ce titre, il précise les hypothèses retenues en matière d’évolution des prix, des rémunérations et des charges sociales et fiscales relatives à la reconduction des moyens autorisés dans le cadre du budget exécutoire de l’année précédente.

Système d'information partagé de la tarification : HAPI

Depuis 2013, une application pour les établissements médico-sociaux a été mise en place : HAPI (Harmonisation et Partage d’Information).

Cette application concerne les ESSMS relevant d’un financement de l’Assurance Maladie (via la CNSA).

Elle permet le recueil des propositions budgétaires, dans le cadre du budget prévisionnel (BP).

Elle a vocation à couvrir tout le processus, qui va du recueil des besoins exprimés par chaque établissement dans son budget prévisionnel à la décision tarifaire de l’ARS.

Suivi et contrôle budgétaire

Le suivi et contrôle budgétaire ont une importance non négligeable pour le Foyer Bernard Delforge, car ils fournissent une aide très appréciable pour le pilotage de l’établissement.

Le suivi du budget implique une logistique particulière pour le foyer, c’est la « comptabilité budgétaire » afin de s'assurer que les recettes et/ou dépenses prévues s'effectuent dans les valorisations prévues, selon le calendrier prévu.

Ce suivi comptable ouvre également pour le foyer, l’utilisation du « contrôle budgétaire » pour l'analyse des écarts, avec une évaluation des écarts constatés entre prévisions et réalisations, et une opportunité d'effectuer en temps utile des mesures correctrices.

Ces actions de contrôle et de suivi se distinguent au Foyer par :

  • Une affectation de budget par services (Vie sociale, Cuisine, Services Généraux, Soins et Administration). Chaque responsable de service se voit attribué un budget dépenses correspondant à leurs activités. Ces enveloppes budgétaires sont suivies et contrôlées tous les trimestres afin de communiquer lors de réunion de Comité de Direction avec chaque responsable de l’évolution des dépenses et de mettre en œuvre des actions correctives selon la situation.
  • Une réunion de Conseil d’Administration est organisée mensuellement. C’est à cette occasion que la Directrice du Foyer communique les résultats de la situation et du contrôle budgétaire. Selon les résultats annoncés le Conseil d’Administration fixe les actions correctives nécessaires.

 Compte Administratif

La loi du 2 janvier 2002 encadre la majeure partie du secteur social et médico-social.

Une fois autorisé et habilité, l’établissement se voit fixer un tarif des prestations aux Résidants par le mécanisme de la tarification définit par le budget prévisionnel, qui donne lieu à une négociation budgétaire avec les autorités de tarification. Au terme de chaque année, le foyer rend compte de l’utilisation des financements, sous forme de « compte administratif ».

Ce document permet à la fois de rendre compte de l’utilisation des financements mais également de proposer l’affectation du résultat de l’année écoulée. Les principales règles budgétaires et tarifaires liées au Compte Administratif sont précisées dans les articles R314-49 à R 314-55 du Code de l’Action Sociale et des Familles.

La transmission du compte administratif permet au Foyer Bernard Delforge de rendre compte de l’utilisation des financements obtenus sur l’année écoulée et doit être transmis avant le 30 avril de l’année N+1.

Le compte administratif se base sur le compte de résultat de l’établissement, permet à l’administration d’effectuer un contrôle de l’utilisation des financements, et à l’établissement de proposer une affectation de son résultat.

Au vu des documents transmis, les autorités de tarification prennent en compte des éléments qui peuvent modifier le résultat comptable de l’établissement, comme certaines charges qui ne sont pas prises en compte par les autorités de tarification (notamment les provisions pour congés payés et retraite). D’autres éléments peuvent également modifier le résultat de l’établissement notamment l’impact des reprises de résultats antérieurs ou les reprises sur réserve.

Le compte administratif prend en compte tous ces éléments pour déterminer un résultat administratif qui différera donc du résultat comptable.

Le rapport est un élément obligatoire et indispensable pour expliciter le résultat. Il expose de manière précise et chiffrée les raisons qui expliquent le résultat, notamment celles tenant à l’évolution des prix, à la politique de recrutement et de rémunération du personnel, à l’organisation du travail et à la politique d’amortissement des immobilisations.

Le compte administratif du Foyer est présenté et voté lors d’une réunion d’Assemblée Générale par l’ensemble des membres de l’association et signé conjointement par le Président et la Direction.

 Bilan, Comptes de résultat, Commissariat aux comptes

L’équipe du service Financier travaille toute l’année en respectant toutes les règles qui lui incombent (comptables, financières, règlementations…) afin de produire en fin d’année les comptes annuels de l’établissement : Bilans, comptes de résultat et annexes.

Le Foyer Bernard Delforge depuis sa création fait appel à un commissaire aux comptes.

Les travaux de commissariat aux comptes consistent à valider et certifier les comptes annuels réalisés par le service. Une fois ce travail de contrôle effectué, il peut alors établir son rapport de commissaire aux comptes.

Le commissaire aux comptes n’a pas seulement un rôle de contrôle au foyer mais contribue à la vie de l’établissement de par son rôle de conseil dans la gestion financière et comptable.

Le Foyer Bernard Delforge peut ainsi transmettre aux autorités de tarification les comptes annuels certifiés ainsi que le rapport du commissaire aux comptes.

Tableau de bord de l’ANAP

La Direction Générale de la Cohésion Sociale a annoncé la généralisation du tableau de bord de pilotage partagé de la performance dans le secteur médico-social dès 2015.

Les enjeux, les objectifs et les principes du tableau de bord de pilotage ne sont pas négligeable en matière de gestion financière.

Le Foyer Bernard Delforge s’est engagé en 2014 dans cette démarche de gestion de tableau de bord et renseignera les données sur une plateforme internet.

La mise en place de ce tableau de bord permettra une meilleure centralisation des informations pour les ARS et Conseils Généraux et une vision globale sur le secteur en général.

Les objectifs de ce tableau de bord sont :

  • Un outil commun aux établissements et services du secteur des personnes âgées et personnes handicapées (enfants et adultes).
  • Un outil de pilotage interne pour la structure.
  • Un outil de comparabilité entre structures.
  • Un outil de dialogue entre la structure et les autorités de régulation (ARS et Conseil Général).
  • Un outil de connaissance de l’offre médico-sociale sur un territoire.

Le tableau de bord porte sur les 4 domaines suivants qui rassemblent des données habituellement suivies par les établissements et les services :

  • Les prestations de soins et d’accompagnement.
  • Les ressources humaines et matérielles.
  • L’équilibre financier et budgétaire.
  • Les objectifs de la structure.

Le tableau de bord est construit sur 3 niveaux :

  • Des données de caractérisation permettant de décrire la structure et de calculer les indicateurs suivants.
  • Des indicateurs de dialogue permettant à la structure d’échanger avec ses partenaires.
  • Des indicateurs clés d’analyse permettant d’approfondir la lecture des indicateurs de dialogue et de mener un pilotage interne de la structure.

POLITIQUE D’ACHATS DU FOYER BERNARD DELFORGE

Une gestion rigoureuse des budgets octroyés est impérative et des actions efficaces nécessitent d’être développées pour y parvenir.

C’est pourquoi le Foyer Bernard Delforge s’efforce de rechercher toutes les solutions permettant de mieux acheter afin de donner des marges de manœuvre supplémentaires au fonctionnement de l’établissement.

D’où l’accent mis particulièrement sur l’intérêt de rechercher des moyens de regroupement d’achat, des mutualisations avec d’autres établissements ou services ou avec d’autres partenaires locaux.

Groupement d’achat

Le Foyer Bernard Delforge, depuis sa création veille à garder une prestation de service de qualité sans négliger les points financiers. Pour le foyer la gestion du budget c’est : « dépenser tout en gardant la qualité ». C’est pourquoi le foyer Bernard Delforge étudie de près tous les achats liés au fonctionnement, et aux investissements avec beaucoup de rigueur et adhère à des groupements d’achats.

Partenariat et mutualisation

Le Foyer Bernard Delforge a concrétisé l’adhésion au GCSMS Alliance Moselle Nord (Groupement de Coopération Sociale et Médico-sociale) en 2013. Ce groupement a pour objet de :

Réfléchir à la création d’activités nouvelles, innovantes, en faveur des personnes fragilisées, handicapées ou âgées ;
Mutualiser les compétences des salariés attachés aux structures membre du groupement ;
Créer et gérer des services d’intérêt commun et partager des fonctions communes ;
Faciliter ou encourager les actions concourant à l’amélioration de l’évaluation de l’activité des membres et de la qualité de leurs prestations.

Ce partenariat permet :

  • Le développement des parcours de soins et prise en charge en conformité avec les orientations des schémas et programmes du département de Moselle et de la Région Lorraine ;
  • La personnalisation et la continuité de la prestation entre hôpital, médecine de ville et institutions sociales et Médico-sociales (partage de compétences, échanges de bonnes pratiques, formations communes, mutualisation de fonctions communes) ;
  • La pérennité des associations et une dynamique associative sur le long terme (innovations, stratégies de communication convergentes) ;
  • Cette démarche repose sur des valeurs partagées entre toutes les associations : le respect de la personne fragilisée.

Plan Pluriannuel d’Investissement (PPI)

Afin de contrôler et mieux gérer nos investissements, un PPI a été réalisé pour la période 2010-2014. Un nouveau PPI 2014-2018 a été réalisé et validé par les autorités de tarification. Ce plan permet :

  • De mieux anticiper les travaux et projets à réaliser ;
  • De mieux travailler sur les achats, de suivre et de contrôler le budget investissement de l’établissement ;
  • D’avoir une image fidèle de l’établissement.

CONCLUSION

Les objectifs principaux sont le maintien des trois concepts essentiels de la gestion financière :

  • Une image fidèle de l’établissement ;
  • La comparabilité de notre établissement par rapport aux autres établissements médico-sociaux ;
  • Une continuité d’activité pérenne.

Pour maintenir ces objectifs il est nécessaire de continuer à travailler dans une démarche de progrès :

  • Répondre aux demandes de nos financeurs ;
  • Veiller à une bonne gestion des dépenses ;
  • Adhérer aux utilisations des outils mis à notre disposition par les autorités de tarification : HAPI et Tableau de bords ANAP ;
  • Utiliser ces outils pour améliorer notre gestion globale à l’interne.